On dirait en vrai qu’on parle de Riad : une expérience de construction d’un réseau de réussite éducative. (2012)

Le Clère F. (2012), « On dirait en vrai qu’on parle de Riad : une expérience de construction d’un réseau de réussite éducative. », in « Penser et travailler ensemble. Désir d’équipe, désir d’éthique.», Lettre de l’enfance et de l’adolescence, n°85-86, Erès, pp :99-108.

Résumé : Le travail en partenariat est devenu non seulement une des compétences dans la validation des cursus de formation des travailleurs sociaux, mais aussi une apparente évidence dans leurs pratiques d’accompagnement. À partir d’une expérience de prévention et d’accueil d’adolescents dits « décrocheurs scolaires », ce texte présente l’évolution des collaborations d’une équipe d’éducateurs de rue et les effets de ces différentes configurations partenariales sur la clinique éducative aux côtés des adolescents. Cette expérience interroge la possible rencontre des professionnels dans ce type d’équipes pluridisciplinaires. De fait, ce qui se propose comme un « travailler ensemble » autour de situations d’enfants ou d’adolescents, dans leur intérêt, celui de leur famille, peut rapidement devenir un espace virtuel et « disciplinaire ». Il devient difficile pour les éducateurs de dire et de partager ce qui se donne à vivre et à entendre dans l’accompagnement d’adolescents en situation de mésinscription scolaire. Réinterrogeant la parole entre deux d’adolescents en grande difficulté et la manière singulière dont se noue la rencontre avec les éducateurs, l’auteur propose de laisser place à l’incertitude et de prendre le temps d’une analyse des effets de ces maillages éducatifs.

Pour le télécharger :

http://www.cairn.info/revue-lettre-de-l-enfance-et-de-l-adolescence-2011-2-page-99.htm


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *